Convertir du TrueType au PostScript

© Christian PAULUS. Document créé le 12 janvier 2001 , mis à jour le 15 mars 2007.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. François Rabelais

Accueil du site > Astuces > Unix > Convertir du TrueType au PostScript

Fontes / XFree86-4.0.1

On a parfois besoin de convertir de fontes TrueType pour X, au format PostScript. La librairie FreeType permet, semble-t’il, l’affichage des TrueType, mais j’avoue ne pas être satisfait du résultat obtenu (j’y reviendrai plus tard). Par contre, convertir des fontes au format Type 1 PostScript est assez aisé. J’ai trouvé 2 solutions :

- La première, basée sur ttf2pf.ps reste un modèle du genre. Si le résultat n’est pas toujours pleinement utilisable, on reste admiratif devant cette macro en PostScript.
- La seconde, beaucoup plus efficace, permet en outre la génération de fichier .pfb (PostScript binaire) que je conseillerai pour sa compacité et rapidité.

Utilisation de ttf2pf.ps

  • Prendre le script ttf2pf.ps disponible sur http://sunsite.icm.edu.pl/pub/GUST/contrib/BachoTeX98/ttf2pf/
  • Corriger dans ce script GS_TTF.PS par gs_ttf.ps et PF2AFM.PS par pf2afm.ps ou renommer les fichiers.
  • Lancer la commande ( en remplacant mafonte par le vrai nom de votre fonte de caractères ) : gs -q -dNODISPLAY -- ttf2pf.ps MAFONTE.TTF mafonte.pfa mafonte.afm

Utilisation de ttf2pt1

  • Installer l’utilitaire ttf2pt1 disponible sur ftp://ttf2pt1.sourceforge.net/pub/ttf2pt1/. Attention, c’est un source C qui doit être compilé après avoir correctement parametré le Makefile ( 2 ou 3 lignes à décommenter pour faire accepter le compilateur ).
  • Lancer la commande ./ttf2pt1 -a -b MAFONTE.TTF MMAFONTE ( en remplacant mafonte par le vrai nom de votre fonte de caractères ). Le résultat est un fichier .pfb (PostScript binaire) accompagné d’un .afm (pour le metrics).
  • Recopier ces fichiers dans votre nouveau répertoire de fontes

L’option -a de ttf2pt1 utilisée ici permet la génération complète des caractères. Sans cette option, certaines applications, comme Netscape, ne sauront pas afficher certains caractères non codés dans le fichier d’origine, comme le tiret par exemple. Cette option n’est pas toujours obligatoire. La documentation précise à juste titre que la taille du fichier généré est bien plus importante, et que vous risquez de rencontrer quelques problèmes avec X.

ttf2pt1 est accompagné d’une excellente documentation sur la composition et l’utilisation des polices de caractères. On y trouvera également le programme ttf2pfa pour la convertion des fontes TrueType au format PostScript Type 3.

Plussoyez !

Les forums sont fermés.