Le cimetière du Père-Lachaise

© Christian PAULUS. Document créé le 1er novembre 2003 , mis à jour le 21 mars 2007.

Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos. Proverbe chinois

Accueil du site > Voyages, voyages ! > Le cimetière du Père-Lachaise

Tourisme / Visiter Paris

Le champ l’Evêque abritait jadis les sarments et les grappes. Il vit la construction de la Folie-Regnault au XVe siècle, puis l’arrivée des jésuites au siècle suivant. Ce Mont-Louis d’alors assista aux combats de la Fronde au XVIIe. Quelques années plus tard, le père François d’Aix de la Chaise fit agrandir et embellir le jardin. Le cimetière de l’Est en gardera son nom.

En 1803, le domaine est cédé à la ville de Paris. L’architecte Brongniart assura l’aménagement de ce jardin à la française et d’un parc à l’anglaise. Le cimetière ouvrit ses portes en 1804. Il subit les assauts russes de 1814 et fut un camp de retranchement des Fédérés en 1871.

Les arbres

Il y a plus de 5000 arbres, de toutes les variétés. Quelques-uns sont exceptionnels, ce sont les remarquables. Ces derniers sont identifiés par leur plaque signalétique, mais il faut bien l’avouer, il est difficile de les trouver. Commencez par la Porte Gambetta, un Ginkgo vous accueillera dès les premiers mètres. Les autres sont à découvrir, certains ont souffert des dernières tempêtes. Le passionné trouvera une oreille attentionnée au service de l’arbre qui siège aux Bureaux de la Conservation, battisse proche de la Porte du repos. Beaucoup d’entre eux se trouvent dans la partie romantique, autour de la chapelle, d’autres dans le parc à l’anglaise qui se trouve au nord-est du Rond-Point Casimir Perier . Certains sont plus que centenaires et méritent cette appellation – que l’on entend parfois - de mangeur de tombes .

Les pierres

N’espérez pas visiter ces 44 hectares en une heure. Des 70 000 concessions présentes en ce lieu, un grand nombre sont de véritables chef-d’œuvres qui vous émerveilleront. On parle presque ici d’un musée en plein air.

J’aurai pour seul conseil d’y venir dès l’ouverture, en débutant la visite par le nord où l’on peut voir le soleil s’y lever, et de tout doucement longer le Columbarium par son côté est. Engouffrez-vous ensuite dans la division 25 et arpentez les chemins les plus tortueux ; vous entrez dans le parc à l’anglaise. Et soyez rassuré, vous vous égarerez sûrement plus d’une fois.

Continuez la balade en descendant vers le sud, vers les Bureaux de la Conservation où vous trouverez un plan gratuit vous indiquant les sépultures les plus visitées. Remontez vers le monument aux morts, parcourez les environs. Des tombeaux les plus imposants aux tombes les plus humbles, sans compter le respect qui s’impose pour ceux qui y reposent, dessinent le charme de ce lieu.

GZ - 190.6 ko
Ci-dessus, plan du cimetière au format PDB pour FireViewer sous PDA.
PDF - 73.6 ko
Ci-dessus, plan au format PDF présentant les divisions du cimetière, et une courte liste de sépultures de personnalités.

A découvrir :

- Wikipedia.fr : Cimetière du Père-Lachaise ;
- Sites consacrés au cimetière du Père Lachaise : Artifica, Frédéric Launay, Isabelle VU

Plussoyez !

Les forums sont fermés.